DiY

Couture : Tuto gratuit porte-monnaie

Pour Noël, je voulais faire un petit cadeau homemade à mon papa. Jamais trop facile de trouver une idée pour un homme, mais en recevant mon simili cuir marron prévu pour mon prochain sac Mini Sam’, j’ai décidé d’en prendre un petit morceaux pour faire un porte monnaie !

Matériel nécessaire :

  • 1 morceau de simili cuir de 20 cm x 25 cm.
  • 1 morceau de tissu de 20 cm x 25 cm pour la doublure.
  • 1 paire de pression assortie.
  • Du fil assorti
  • une aiguille spécial cuir
  • épingles ou faufil
  • 1 ciseau
  • une machine à coudre

Tuto pas à pas du porte-monnaie :

  • Télécharger et imprimer le patron au format A4 sans ajustement à 100%, puis le reporter sur chaque tissu en ajoutant des marges de couture de 1 cm.
  • Placer le tissu de la doublure endroit contre endroit sur le simili cuir. Épingler puis coudre tout le tour en laissant une petite ouverture pour retourner l’ouvrage.
  • Retourner l’ouvrage et faire une couture invisible pour fermer l’ouvrage.
  • Plier à tour de rôle chacun des angles (bleu contre bleu, jaune contre jaune, vert contre vert, rouge contre rouge) puis piquer à 0,5 cm du bord.
  • Placer les pressions : une sur le haut du porte monnaie et une sur le devant ! (Pour qu’elles se voient moins, il est aussi possible de les fixer avant de coudre la doublure avec le simili cuir, mais il y a plus de risque que ça ne soit pas correctement placé !).
  • Et voilà, le tour est joué : un petit porte monnaie pratique et unique !  Et surtout un bon moyen de réutiliser des chutes car finalement, il faut peu de tissu pour le réaliser !

Mon papa l’a trouvé super, et vous, vous le trouvez comment ?

 

DiY

Débuter la couture

Comment j’ai débuté la couture

J’ai débuté la couture il y a quelques années maintenant ! Sur un coup de tête à l’époque, j’avais décidé de faire un petit sac à déjeuner pour une amie. Aidée par ma maman, j’avais tant bien que mal réussi. C’tait quelque chose de très simple, uniquement des coutures droites. Loin d’être parfait c’était quand même un premier pas ! Mais je m’étais arrêtée là car je n’arrivais pas à enfiler le fil sans ma maman, et je ne pouvais donc coudre que le week-end quand j’allais la voir… Et puis, surtout, c’était sa machine à coudre, même si elle me l’a donnée prêtée avec plaisir.

Il y a deux ou trois ans, ma meilleure amie a voulu une pochette à bijoux. Mon homme, patient et beaucoup moins effrayé que moi par tout ce qui est « technique », m’a proposé de prendre la machine à coudre de ma maman et m’a promis de m’aider à chaque fois que je n’arrivais pas à faire les réglages. Alors, je me suis lancée, j’ai commandé mes fermetures éclairs et j’ai fait la pochette ! Là encore il y avait des défauts mais j’avais appris de nouvelles choses.

Depuis, petit à petit, j’ose de nouveaux projets, fais et apprends de mes erreurs, regarde des tutos, pose des questions et progresse toujours un peu ! Et surtout, je les partage avec vous. Et maintenant que j’en ai testé plusieurs, voici les tutos que je vous conseille si vous voulez apprendre la couture en autodidacte tout en réalisant de jolies choses !

Des projets faciles pour progresser :

  • Bouillottes sèches : Un projet simple idéal pour commencer. Cela permet de s’exercer au point droit, d’apprendre à coudre le plus droit possible en respectant une marge régulière. La fermeture de la bouillotte permet aussi d’apprendre la couture invisible à la main.Etape 17 - Tuto bouillotte seche - Merveilles et coquillettes
  • Lingettes démaquillantes : Là aussi, c’est un projet parfait pour débuter. Selon la façon de faire choisie, on s’entraîne au point droit et à la couture invisible ou on découvre le point Zig Zag.
  • Panières réversibles : Ce projet permet de se perfectionner au point droit, tout en demandant un peu plus de rigueur que les deux précédents car il est capital de respecter les marges de coutures et de coudre droit pour que le rendu soit propre.

  • Pochette Susie : Cette pochette est une création que j’aime beaucoup car elle permet d’apprendre de nouvelles choses sans être très compliquée ! Au programme : pose d’une fermeture éclair, jolies finitions grâce à la surpiqûre et comme d’habitude : point droit et couture invisible.
  • Pochette à bijoux : C’est mon premier grand projet (un de mes premiers projets tout court d’ailleurs) et je le trouve vraiment bien. Le tuto est vraiment clair pour les débutants et le résultat final est utile et beau ! Il permet d’apprendre beaucoup de choses :
    • Utilisation d’un thermocollant
    • Pose d’un molleton
    • Pose d’une fermeture éclair
    • Pose d’un passepoil
    • Couture de plusieurs épaisseurs

Après ça, vous devriez vous sentir un peu plus en confiance et oser vous lancer dans des projets qui vous semblaient bien trop ambitieux au début.

N’hésitez pas à m’envoyer vos réalisations ou à partager votre expérience en commentaire

 

 

Voyages

Prague : Carnet de Voyage

Je vous en parlais le mois dernier dans mon premier billet de l’année : pour commencer 2018 en beauté, Monsieur et moi nous sommes accordés 3 jours à Prague !

Partir à Prague en Janvier

Nous avons pris nos billets en octobre car le prix était vraiment attractif ! En me renseignant un peu, je me suis rendue compte que c’était surtout dû au fait qu’à cette période, il risquait de faire très froid (aux alentours de -3°C / -4°C) mais qu’en revanche il y aurait peu de touristes ! Un mal pour un bien : il suffit de se couvrir et de profiter de la ville !

En réalité, nous avons eu un temps plus que clément : des températures aux alentours de 8/9°C, peu de vent et à peine une heure de petite pluie ! Niveau touristes, là aussi, rien à voir avec ce que nous pensions : des groupes avec des « guides parapluies » partout, de longues queues pour rentrer dans les monuments et une foule massive dans la rue ! Mais cela ne nous a pas empêché de bien profiter de la ville et d’en faire le tour !

Visiter Prague en 3 jours

Jour 1

Nous avons eu la chance d’avoir des billets d’avion avec des horaires parfaits pour visiter : Arrivée à 9h à l’aéroport! Grâce au bus 119 puis au métro A, nous sommes en ville à 10h ! Après une petite étape par notre logement pour poser les valises, on se lance dans la visite de la vieille ville.

On décide de commencer directement par le quartier juif, Josefov, largement vanté par les guides touristiques et les blogs que j’ai consulté avant de partir. On a opté pour le ticket 4 visites : Cimetière juif, Synagogue Maisel, Synagogue Klaus, Synagogue Espagnole.

L’occasion parfaite pour découvrir ce quartier, cette culture et ces bâtiments magnifiques avec chacun leur particularité. Cela nous a aussi permis de voir la petite Statue de Kafka et de découvrir un peu la ville.

On a eu ensuite la chance d’arriver sur la place principale pile poil à 16h : Juste à temps pour voir l’Horloge Astronomique s’animer puis pour déguster un trdelnícky en profitant du marché de Noël et des rues alentours. En résumant la journée, j’ai l’impression que l’on a rien fait mais le centre ville est riche culturellement et on peut passer des heures à simplement marcher et regarder partout…

Jour 2

Au programme du jour : le Château de Prague et la Colline Petrin. On commence par le château où même le matin, la foule commence à arriver très tôt. Après s’être baladé dans les ruelles et admiré les bâtiments magnifique (et notamment la Cathédrale Saint Guy) qui se trouve au cœur du Château, on se dirige vers l’entrée pour assister à la relève de la garde de 12h. Complètement différente de celle de Buckimgham (On est loin de la rigueur Anglaise !), elle est quand même intéressante à voir : un vrai petit spectacle ! Direction ensuite la place centrale du Château où est installé un petit marché de noël pour goûter un de ces cochons rôtis, qu’on a vu chez plusieurs commerçants, avant de se lancer à l’assaut de la colline !

On en profite pour passer par les petites rues qui l’air de rien méritent le détour avant d’arriver dans une zone super verte : d’un côté le parc Petrin, de l’autre un couvent avec des animaux et des cultures. L’entrée du parc que nous avons choisi est superbe : un grand escalier et partout autour des bois ! On croise peu de monde et on savoure cet instant ! Au centre, l’attraction principale de la colline : une petite reproduction de la Tour Eiffel. On décide de ne pas monter à son sommet mais de plutôt visiter le planétarium qui se situe à quelques mètre ! Malheureusement il était fermé car le temps était couvert. On a donc pris le funiculaire pour redescendre vers le centre de Prague, et longer les quais ! Une visite de l’église de l’enfant Jésus, un détour par le Mur Lennon, encore un marché de Noël et nous voici devant le fameux Pont Charles. Un ouvrage magnifique…

Pour terminer la journée, sur les conseils d’une amie, on mange au restaurant Zvonice. Un lieu magnifique installé dans une des tours de la ville, la tour Henry. Une vue panoramique, une décoration à la fois chic et authentique, une cuisine traditionnelle et délicieuse. Bref, une belle adresse que je vous recommande à mon tour !

Jour 3

Bon plan : la conciergerie à la gare

On doit rendre l’appart en fin de matinée mais notre avion n’est qu’à 21h30 le soir ! Avec tous les pavés des rues de Prague, on a aucune envie de passer la journée avec nos valises ! Sur les conseils de nos hôtes, on a testé la conciergerie de la gare ! Facilement accessible, vraiment abordable (environ 1€) et surtout à proximité de la navette qui va à l’aéroport, c’est le bon plan pour profiter de la journée sans s’encombrer et sans perdre de temps à aller récupérer les bagages en fin de journée ! 

Pour notre dernière journée, étant donné qu’on avait déjà pas mal profité de la ville, on décide de prendre notre temps ! Après avoir posé nos valises à la gare, on fait un détour par le Clémentinum pour réserver une visite dans l’aprem : depuis le premier jour on voulait le visiter mais c’était toujours complet ! Puis on repart à l’appartement déjeuner et se reposer un peu !

Direction ensuite le quartier de Vysehrad. Légèrement excentré de la ville, il s’agit d’un autre château installé en hauteur sur les rives de la Vltava. Beaucoup moins touristique que le château de Prague, c’est néanmoins un lieu agréable, très vert, qui vaut le détour. Son emplacement nous a permis de faire une belle ballade le long des quais pour revenir vers le centre ville. L’occasion de voir la fameuse Dancing House mais surtout de découvrir une petite île à deux pas du centre où l’on peut s’installer pour se détendre. Une vraie bouffée d’air pur en plein cœur de la ville !

On termine notre visite par le Clémentinum ! J’attendais ça depuis notre arrivée, je rêvais de la bibliothèque… Et je n’ai pas regretté : J’ai été un peu déçue de devoir faire la visite en groupe avec un guide et en soit la visite est plutôt banale, sans grande mise en scène : quelques objets astronomiques et tableaux sur la même thématique mais rien de bien extraordinaire. Par contre, arrivés à l’étage de la bibliothèque, là on en prend plein les yeux même si on ne peut pas y entrer et que l’on reste sur le pas de la porte ! Elle est magnifique… On se croirait dans un film et personnellement, je pourrais y passer des heures. Le clou de la visite vaut aussi le détour… Après la bibliothèque, on continue de monter encore quelques étages pour arriver sur le toit où l’on a une magnifique vue panoramique sur toute la ville. Un moment magique ! Et une belle façon de terminer notre voyage.

 

Et vous, vous êtes déjà allé à Prague ?

 

©Jean-Philippe Dournel _ Merveilles et coquillettes
DiY

Couture : Gilet Monceau de Cozy Little World

Comme je l’avais évoqué dans mon premier article de l’année, en 2018, j’avais pour projet de coudre le Gilet Monceau de Cozy Little World. Ca fait des mois que j’en rêve, que je l’ai noté dans ma listes de projets mais que je ne prends pas le temps de me lancer ! C’est chose faite !

Tuto et patron du Gilet Monceau de Cozy Little Word

Ce gilet est, selon les différents articles que j’ai lu à son sujet, facile à faire et adaptable aux goûts et aux envies de chacun(e)s : Parementure ou doublure ? Classique ou vitaminé ? Avec ou sans boutons ?

Comment ne pas craquer ?

Pour le télécharger, rendez vous sur la boutique de Cozy little World

Mon Gilet Monceau

J’ai tardé à me lancer pour deux raisons :

  • Peur de ne pas y arriver et de ne pas avoir le temps de le faire
  • Difficulté à choisir mon tissu

Passé la première étape, il a fallu que je trouve LE tissu. J’ai eu un gros coup de cœur pour la version bleue marine avec une doublure bleue marine à pois dorés. Malheureusement, ce tissu était introuvable ! A force de me balader de boutique en ligne en boutiques, j’ai fini par trouver mon bonheur :

  • Jersey Jacquard Labyrinthe noir de chez tissu.net pour la veste (en rupture depuis)
  • Cretonne Losanges Chiko de chez tissu.net pour la doublure
  • un biais rouille de chez tissu.net assorti à la doublure

Une fois la commande passée, je n’avais plus qu’à me lancer !

Le patron est plutôt bien expliqué et plutôt bien fait. Petit bémol, c’est un peu dommage que les cm à rajouter sur le gilet par rapport au Sweat Courcelle ne soit pas inclus directement, mais c’est plutôt facile à rajouter donc pas vraiment gênant non plus !

Je passerai rapidement sur mon erreur de débutante : j’ai inversé les pièces du dos et du devant ! Conclusion j’avais le dos en deux parties et le devant en une… Mais finalement, tout est bien qui finit bien : j’ai eu juste assez de tissu pour retailler les pièces !

Mes pièces en main, j’ai enfin pu tester mon buste de couture ! J’ai retaillé surtout les manches car je suis assez petite et j’avais pas mal de surplus à ce niveau là. J’ai également choisis de cintrer un peu le gilet car autant sur les photos la version droite me plait bien, autant sur moi j’aimais pas trop !

A part ce, le patron est vraiment bien taillé : toutes mes pièces s’assemblaient parfaitement et c’est un vrai bonheur à coudre ! Par chance, mon tissu Jersey était aussi vraiment agréable à coudre (une première pour moi ! J’avoue que j’angoissais un peu à l’idée de coudre du Jersey et ça c’est super bien passé !).

J’ai choisi de faire une version doublée donc pas de parementure pour moi mais une belle doublure ! J’ai bêtement improvisé alors qu’en cherchant le lien du patron pour écrire cet article je suis tombée sur un article de Cozy Litlle World qui explique comment faire !

J’ai au début envisagé de faire tout le tour avec du biais mais j’ai abandonné l’idée après avoir fait les manches et le col : Mon biais était beaucoup trop rigide par rapport au jersey. Conclusion, le col et les manches ont perdu toute leur élasticité et se tiennent bien droit. J’ai donc opté pour le devant, le bas et les manches (comme je les ai retaillé, j’ai pu les refaire!)pour un ourlet simple !

Le rendu n’est pas tout à fait celui que j’attendais mais je l’aime beaucoup quand même ! J’ai une certaine fierté d’avoir réussi à le réaliser et à l’adapter à mes envies !

Alors, vous le trouvez comment ?

 

 

DiY

Couture : Tuto du headband réversible pour enfant

J’ai enfin pris le temps de faire un petit headband pour la fille d’une amie. Réversible et élastique, il est parfait pour un bébé.

Tuto du headband réversible

Tour de tête : 35 à 39 cm

Matériel nécessaire :

  • 2 morceaux de tissu de 33 cm x 6 cm pour la partie principale. J’ai opté pour un tissu rose et blanc et un tissu blanc avec des pandas.
  • 2 morceaux de tissu de 10 cm x 3 cm pour la zone élastique dans le cou. J’ai opté pour les mêmes tissus que pour les grandes pièces
  • 8 cm d’élastique
  • Du fil assorti
  • épingles ou faufil
  • 1 ciseau
  • une machine à coudre

Tuto pas à pas :

Télécharger et imprimer le patron, puis le reporter sur chaque tissu (Marges de couture inclues).

Prendre les deux petits morceaux, les placer endroit contre endroit, fixer à l’aide d’épingle et coudre au point droit à 0,5 cm du bord sur les deux grands côtés

Répéter la même opération avec les deux grands morceaux.

Retourner les deux pièces qui viennent d’être cousues.

Prendre l’élastique, fixer une épingle à nourrice sur un côté et le placer à l’intérieur du petit morceau de tissu que l’on vient de coudre. Fixer à l’aide d’épingles le côté de l’élastique sans épingle à nourrice et coudre sur un petit bord à 0,5cm.

Faire sortir l’épingle à nourrice en pliant le tissu. Sortir l’épingle à nourrice et fixer l’élastique sur le petit côté du tissu. Coudre à 0,5 cm du bord.

Glisser la grande partie dans la petite et coudre le plus près du bord. Répéter l’opération de l’autre côté.

Et voila, le bandeau est prêt !

 

Vous en avez fait un ? N’hésitez pas à partager vos réalisations en commentaire ou sur facebook 

DiY

Couture : Tuto de la robe trapèze réversible (Patron gratuit)

Pour commencer l’année de manière créative, je partage avec vous mon tuto pour réaliser une jolie robe trapèze réversible pour changer le style de votre baby girl en un clin d’œil !

Tuto de la robe trapèze réversible

Je vous en avais parlé un peu sur Instagram en novembre mais maintenant que je l’ai offerte, je peux vous la montrer… Faut dire que j’ai un peu galéré sur ce projet ! Sur le papier c’était simple : une petite robe, motif chat d’un côté, petites poches de l’autre. Parfait pour changer de style et avoir deux robes en une. Le cadeau idéal pour un bébé fille.

Mais en réalité, ça c’est vite compliqué ! Je voulais la fermer au dos avec un ruban assortis mais tous les tutos que j’ai trouvé étaient avec une fermeture pression. Au début, ça m’a pas semblé gênant jusqu’à ce que j’essaye de mettre la robe à l’endroit et que je me rende compte qu’il y avait un soucis au niveau de l’emmanchure et qu’elle était importable (à moins de la porter à l’envers, coutures apparentes…). Bref, ce sujet m’a beaucoup agacé, mais à force de réflexion et avec l’aide de ma collègue, j’ai trouvé la solution et réussi à faire une belle robe ! Et comme je suis sympa, je vous donne le tuto !

Matériel nécessaire

  • 60 cm x 140 cm de tissu imprimé (J’ai acheté le mien chez Mondial tissu. C’est un coton léger)
  • 60 cm x 140 cm de tissu uni (J’ai acheté le mien chez Mondial tissu. C’est un coton un peu plus épais parfait pour la mi-saison.)
  • 50 cm de ruban assorti
  • 1 feutre spécial textile à encre permanente
  • Patron de la robe : adapté du patron de la Robe chasuble de Petit citron (3-24 mois)
  • Patron des poches et des oreilles : Patron maison

Zoom sur les tissus utilisés pour la robe réversible

Tuto de la robe réversible

  • Télécharger, imprimer à 100% et découper le patron.
  • Reproduire en ajoutant 0,5 cm (les marges de couture ne sont pas inclues dans le patron) et couper sur l’envers du tissu le devant de la robe en un morceau et le dos en deux morceaux distinct. Inutile de faire la parmenture puisqu’y en aura pas (sur l’envers, il y aura une autre robe !). Faire la même chose avec le second tissu.
  • Reproduire en ajoutant 0,5 cm et couper 4 fois le triangle des oreilles sur l’envers du tissu imprimé et 2 fois les poches sur l’envers du tissu uni.
  • Customisation des robes :
    • Robe imprimée :
      • Faire un ourlet et surfiler tout le tour des poches puis piquer.
      • Etapes de la coutures des poches
      • Fixer à l’aide d’épingles les poches là où vous souhaitez les placer sur la robe imprimée et piquer à 2 mm du bord. Vous pouvez piquer sur les 4 côtés ou laisser le haut de la poche ouvert.
      • Poches fixées sur la robe
    • Robe unie :
      • Dessiner le modèle du chat à la craie sur l’endroit du tissu et dès que vous êtes satisfait, recopier le au stylo spécial textile.
      • chat dessiné sur le tissu uni de la robe réversible
      • Prendre 2 triangles, les placer endroit contre endroit puis piquer en laissant une petite ouverture. Retourner l’oreille et fermer la couture à la main. Répéter l’opération avec la seconde oreille.
      • Fixer à l’aide d’épingles les oreilles là où vous souhaitez les placer sur la robe unie et piquer à 2 mm du bord d’en bas.
      • fixation des oreilles à l'aide d'épingles sur le tissu uni
  • Dos des robes
    • Prendre les 2 morceaux de tissu uni prévus pour le dos, les placer endroit contre endroit et les fixer ensemble à l’aide d’épingles. Faire un repère là où l’on souhaite que l’ouverture du dos de la robe s’arrête (Moi j’ai fait à peu près à la moitié) et piquer du repère jusqu’en bas.
    • couture du dos sur le tissu uni
    • Faire la même chose avec les 2 morceaux de tissu imprimé en veillant à bien placer le repère au même endroit.
    • Couture du dos de la robe : placement du repère
  • Assemblage des robes
    • Vous avez maintenant deux morceaux de chaque tissu : le devant et le dos.
    • Prendre le devant et le dos de la robe unie. Les placer endroit contre endroit et piquer les côtés, du bas de la robe jusqu’aux emmanchures.
    • couture des côtés du tussi uni de la robe réversible
    • Épingler les épaules et piquer.
    • couture des épaules du tussi imprimé de la robe réversible
    • Répéter l’opération avec les tissus imprimés.
    • Vous avez maintenant deux robes séparées que l’on va assembler.
    • Placer les deux robes endroit contre endroit et épinglez l’ouverture du dos. Placer les rubans à l’intérieur en laissant sortir un petit bout que vous replierez pour le prendre dans la couture (Si votre ruban s’effiloche, pensez à faire un petit ourlet au bout de la partie qui sera visible). Piquer et faire la même chose sur l’autre côté de l’ouverture. Attention à bien faire l’angle des deux coutures pour ne pas prendre trop de tissu de la partie cousue avant sinon cela va faire une boule une fois la robe retournée.
    • couture de la fermeture du dos de la robe reversible
    • Épingler ensuite l’encolure et piquer.
    • couture de l'encolure de la robe réversible
    • Retourner l’ouvrage.
    • La robe commence à prendre forme, il reste à faire les emmanchures et le bas de la robe. Plier chaque tissu vers l’intérieur en veillant à ce qu’ils soient bien en face et épingler. Piquer à 1 mm du bord pour fixer les tissus ensemble. Répéter l’opération sur le bas de la robe et les deux emmanchures.
    • emmanchures epinglées pour faire la surpiqure

Et c’est terminé ! Voila une jolie petite robe qui s’adaptera à vos envies !

N’hésitez pas à partager vos réalisations en commentaire 😉

Non classé

L’heure du bilan…

2017 vient de s’achever, 2018 commence doucement…

L’occasion pour moi de vous souhaiter beaucoup de belles choses pour cette nouvelle année, qu’elle soit remplie de bonheur et que vos projets se réalisent…

Pour moi, 2018 devrait être l’année où l’on aménage (enfin) dans notre nouvelle maison (que nous attendons avec impatience), fruit d’une aventure qui aura duré 1 an et demi…  Mais cela devrait aussi être l’année où je continue mes bonnes résolutions !

En 2017, je m’étais lancé le défi de réaliser 3 nouveaux projets en couture ! Résolution largement tenue puisque j’ai réalisé de nombreux projets qui m’ont bien fait progressé ! Je suis notamment assez fière de mon Back is Back de Vanessa Pouzet qui malgré ses défauts est portable ! Et c’est surtout mon premier vêtement homemade ! Grâce à lui, j’ai enfin le courage et l’envie d’en réaliser d’autres et pour cette nouvelle année, j’ai décidé de me faire au moins :

  • Le Gilet Monceau de Cosy Little World

  • La jupe Sister Mini de Vanessa Pouzet

  •  Le top La Blonde de Delphine et Morissette

Ces trois projets devraient m’occuper quelques temps mais ne devraient pas m’empêcher de faire d’autres petites réalisations à côté ! J’ai déjà quelques commandes en prévision et surtout, dans la nouvelle maison, j’ai prévu de m’installer un petit atelier !

Chacune de mes réalisations m’a permis de progresser un peu plus : fermeture éclair, couture invisible, pose d’un passepoil, lecture d’un patron… J’ai appris de mes erreurs, j’ai trouvé de l’aide sur les réseaux sociaux, j’ai fait, défait, refait, pour arriver à des résultats qui me convenait ! Je vous prépare d’ailleurs prochainement un article pour vous donner quelques astuces pour débuter tout seul et progresser en couture  !

J’ai commencé ce blog en parlant de cuisine, voyage, lecture, DIY… Ces vœux me font prendre conscience que j’ai beaucoup parlé de tricot et de couture ces derniers temps ! Pour 2018, je pense que cela continuera ainsi même si il y aura quelques articles voyages (on part bientôt à Pragues et je vous en parlerai certainement…) et cuisine (je suis toujours gourmande et ne manquerai pas de partager avec vous mes meilleures recettes !)…

En attendant, je vous donne RDV la semaine prochaine : je vous ferai découvrir la petite robe réversible que j’ai offert à la jolie Lucie pour Noël.

 

Je vous souhaite une excellente année 2018 et espère vous lire prochainement en commentaire ! 

DiY

Tuto couture : le doudou lange lune

Pour noël, j’ai confectionné pour la fille de ma meilleure amie un doudou lange, l’objet pratique et indispensable quand on a un bébé ! A la fois doudou et objet multifonctions !

Plutôt facile à faire, c’est une excellente idée pour un cadeau de naissance ou pour un bébé. Voici le tuto :

Tuto du doudou lange lune

Matériel nécessaire :

  • 1 morceau de gaze de 52 cm x 52 cm. J’ai eu un gros coup de coeur sur le mien que j’ai trouvé sur Tissu.net
  • 1 morceau de minky de 17 cm x 17 cm. J’ai trouvé la mienne chez Mondial Tissu mais on en trouve un peu partout.
  • du fil assorti
  • épingles ou faufil
  • 1 ciseau
  • une machine à coudre

Tuto pas à pas :

  • Télécharger et imprimer le patron de la lune (A 100% sans ajustement). Vous pouvez aussi faire d’autres formes si vous le souhaitez.
  • Reproduire deux fois le patron de la lune sur l’envers du tissu Minky en ajoutant des marges de couture.
  • Placer les lunes endroit contre endroit et coudre au point droit en laissant la zone en rouge non cousue pour retourner l’ouvrage et l’assembler au lange.

  • Couper les angles de la lune au ciseau cranteur puis retourner l’ouvrage.
  • Prendre la gaze et faire un ourlet tout le tour : pliez le tissu de 1 cm, envers contre envers, puis repliez le. Piquer à 1 cm, au plus près de la pliure.

  • Placer un des coins de la gaze dans l’ouverture de la lune. Fixer à l’aide d’épingles et fermer à l’aide d’une couture invisible.

Et voila, un petit doudou lange parfait pour un petit bout !

J’aime bien cette version lune. Et vous, vous auriez fait quelle forme ?

 

DiY

Couture : des panières réversibles aux dimensions variables

Il y a quelques mois, je vous donnais le tuto pour faire des petites panières réversibles. Un objet facile à coudre et utile pour pleins de choses : ranger les cotons, le maquillage, des stylos, des petits flacons, les chaussettes de bébé… J’en ai fait plusieurs et j’aime beaucoup coudre ces panières.

Des panières réversibles au bon format

Ca a inspiré ma meilleure amie qui m’en a commandé deux mais… avec des tailles bien spécifiques. J’ai essayé d’imaginer comment adapter mon patron pour tomber sur les bonnes propositions mais les maths c’est pas mon trop truc… En cherchant un peu sur internet, je suis tombée sur LE tuto qu’il me fallait ! Sur son blog, Maxistich propose un super calculateur qui permet, en rentrant la dimension finale souhaitée, d’obtenir les dimensions du patron ! Le truc parfait pour faire des panières qui correspondent exactement à nos besoins… Et en plus son tuto est vraiment facile à faire. Le rendu est un peu différent car il y a une couture supplémentaire sur le dessous mais étant donné qu’elle n’est pas visible ce n’est pas forcément gênant, cela ne se voit même pas.

Des panières réversibles rigides

Une fois que j’ai eu mon patron aux bonnes dimensions je me suis lancée. Armée de mes ciseaux et de ma machine à coudre, j’ai rapidement fait mes panières…  Mais le résultat était pas vraiment au RDV ! Autant les petites panières se tiennent très bien toutes seule, autant les grandes c’est la cata !

J’avais de la vliseline sous la main alors j’ai décousu et recousu mais même si il y avait du progrès, ce n’était toujours pas satisfaisant.

J’ai donc redécousu et cette fois-ci j’ai rajouté du molleton. La panière est un peu plus épaisse mais par contre ça se tient vraiment bien et elles me plaisent beaucoup  plus !

En espérant qu’elle plaise aussi à ma copine ! Et vous vous les faîtes comment vos panières ? 

 

DiY

DIY Tricot : la couverture Nid d’abeille

J’ai vu plus d’une fois des projets en point nid d’abeille que je trouvais superbes alors j’ai craqué et me suis lancée !

J’adore cette petite couverture, alors je vous donne le tuto pour que vous puissiez faire la votre !

La couverture nid d’abeille :

Matériel nécessaire :

Points utilisés :

En apparence un peu complexe, le point est en fait ultra simple : c’est ni plus ni moins un jersey avec des mailles glissées à l’envers!

Si besoin, voici un tuto rapide de Knit Spirit expliquant le principe des mailles glissées :

En résumé, il s’agit de faire glisser la maille d’une aiguille à l’autre sans la tricoter en la piquant comme pour le point envers.

Pour cette couverture, il faut donc maîtriser :

  • Point mousse (endroit, endroit)
  • Point Jersey (endroit, envers)
  • Maille glissée envers

Tuto de la couverture :

Monter 128 mailles en blanc.

Rang 1 et 2 : tricoter toutes les mailles au point mousse

Rang 3 : tricoter 2 mailles jaunes en point endroit, faire glisser deux mailles blanches, tricoter 4 mailles jaunes en point endroit, faire glisser deux mailles blanches. Terminer le rang en alternant 4 mailles jaunes en point endroit, 2 mailles blanches glissées…

Rang 4 : tricoter en point envers les mailles jaunes, faire glisser les mailles blanches.

Rang 5 : tricoter en point endroit les mailles jaunes, faire glisser les mailles blanches.

Rang 6 : tricoter en point envers les mailles jaunes, faire glisser les mailles blanches

Rang 7 et 8 : tricoter toutes les mailles blanches en jersey.

Rang 9 : tricoter 4 mailles jaunes en point endroit, faire glisser deux mailles blanches. Terminer le rang en alternant 4 mailles jaunes en point endroit, 2 mailles blanches glissées.

Rang 10 : tricoter en point envers les mailles jaunes, faire glisser les mailles blanches.

Rang 11 : tricoter en point endroit les mailles jaunes, faire glisser les mailles blanches.

Rang 12 : tricoter en point envers les mailles jaunes, faire glisser les mailles blanches

Rang 13 Et 14 :tricoter toutes les mailles blanches en jersey.

Continuer ainsi jusqu’au rang 214

Rang 215 et 216 : tricoter toutes les mailles au point mousse avec la laine blanche.
Rabattre toutes les mailles.

A peine installée, déjà adoptée : ça sera la zone de calin et de repos !

Et voilà une belle petite couverture aux couleurs vives et pleines de pep’s !