Lectures

« Juste avant le bonheur », Agnès Ledig

« Tu comprendras quand tu seras grande » en résumé

« Cela fait longtemps que Julie ne croit plus aux contes de fée. Caissière dans un supermarché, elle élève seule son petit Lulu, unique rayon de soleil d’une vie difficile. Pourtant, un jour particulièrement sombre, le destin va lui tendre la main. Emu par leur situation, un homme généreux les invite dans sa maison du bord de mer, en Bretagne. La chance serait-elle enfin en train de tourner pour Julie ? »

Ce que j’en ai pensé

En commençant « Juste avant le bonheur », je m’attendais à lire une belle histoire d’amour, un roman traditionnel où la vie de l’héroïne est compliquée mais au gré d’une rencontre, sa vie change et elle vit une belle histoire.

« Juste avant le bonheur », c’est un peu ça, mais les choses ne sont pas si simple. La belle histoire est loin d’être belle, la happy end n’est pas tout rose, mais cette histoire nous donne le sourire, de l’espoir, l’envie d’aller de l’avant.

La vie de Julie n’est pas simple, même tragique. Pourtant, elle puise en elle et dans le soutien de ses proches (Paul, un quinquagénaire récemment divorcé ; Jérôme, un médecin qui ne se remet pas du suicide de sa femme; Manon, sa meilleure amie; Romain, le kiné de son fils…) , la force et l’envie de se battre, de surmonter les épreuves pour continuer à voir les étoiles briller.

« Vous savez, dans un jeu de Lego, on peut faire toutes sortes de construction, même si on a perdu quelques pièces, c’est l’imagination qui fait son travail, dit-il finalement.
– À quoi bon imaginer une construction quand on a perdu la pièce principale, celle qui faisait tout le charme de la maison ?
– En bricolant, et en cherchant d’autres pièces ailleurs dans la vie. »

J’ai adoré ce bouquin ! Et vous, vous l’avez lu ?

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Previous Post Next Post

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Audrey 8 août 2017 at 10 h 43 min

    Je l’avais mis sur ma Kobo puis j’avais laissé tomber, pensant que ce serait trop « gnan gnan » un peu à la Pretty Woman.
    Je vais peut-être lui laisser une deuxième chance alors 🙂

    • Reply Merveilles et Coquillettes 8 août 2017 at 11 h 17 min

      Ah oui, rien à voir !
      Bon après ça reste romancé, mais on est loin du Happy end que tu vois venir depuis le début !

    Leave a Reply